Seule en sa demeure

1Auteur : Cécile Coulon ( France )

Biographie : Cécile Coulon publie son premier roman intitulé « Le voleur de vie » (2007) à l’âge de 16 ans. Elle passe un baccalauréat option Cinéma. Après des études en hypokhâgne et khâgne à Clermont-Ferrand, elle poursuit des études de Lettres Modernes. En 2016, elle prépare sa thèse dont le sujet est « Le Sport et le corps dans la littérature française contemporaine ». Son premier recueil de nouvelles, « Sauvages », est paru aux Éditions Revoir en 2008. Elle publiera ensuite « Méfiez-vous des enfants sages » (2010), « Le roi n’a pas sommeil » (2012), prix Mauvais Genres France Culture / Le Nouvel Observateur, « Le rire du grand blessé » (2013), « Le cœur du pélican » (2015). À 26 ans, elle publie son huitième livre, « Trois saisons d’orage », qui obtient le prix des libraires 2017. Son premier recueil de poèmes « Les Ronces », paru en 2018 au Castor Astral, a reçu le Prix Guillaume-Apollinaire, ainsi que le prix de la Révélation de la poésie de la Société des gens de lettres. La jeune poétesse est alors considérée dans la presse comme « l’une des plus prometteuses nouvelles voix de la littérature française ». « Une bête au paradis » reçoit, en 2019, le prix littéraire du Monde .

Présentation: C’est un mariage arrangé comme il en existait tant au XIXe siècle. À dix-huit ans, Aimée se plie au charme froid d’un riche propriétaire du Jura. Mais très vite, elle se heurte à ses silences et découvre avec effroi que sa première épouse est morte peu de temps après les noces. Tout devient menaçant, les murs hantés, les cris d’oiseaux la nuit, l’emprise d’Henria la servante. Jusqu’au jour où apparaît Émeline. Le domaine se transforme alors en un théâtre de non-dits, de désirs et de secrets enchâssés,  » car ici les âmes enterrent leurs fautes sous les feuilles et les branches, dans la terre et les ronces, et cela pour des siècles « .

Mon avis : Un roman dont l’intrigue vous rapellera forcément l’univers de Daphné Du Maurier et tout particulièrement son roman Rebecca. J’ai beaucoup apprécié l’ambiance gothique qu’a su instaurer l’auteure. Une belle découverte.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s